Biographie

Il y a trois ans, elle dégoupillait « La Grenade », chanson pop au refrain bravache métamorphosée en hymne générationnel et féministe et porte-parole d’un premier album, « Sainte Victoire », au titre presque prémonitoire. Loin de se retrouver prisonnière d’un costume taillé sur mesure, la trentenaire à l’élégance jamais démentie n’e s’est pas contentée d’un deuxième album bis pour mieux imaginer un disque en réaction au confinement, un disque pour dire que malgré tout, on « Respire Encore » ; un disque qui résonne comme une invitation à la fête, avec paillettes et boule à facettes virtuelles brillant de mille feux portées par des rythmes teintés de soul et des refrains qui filent le sourire. Et pour ne rien gâter, toujours aussi généreuse sur scène comme en studio,  même « Le Reste », elle nous le laisse.