Biographie

C’est plus fort qu’elle : dès qu’elle met la main sur un instrument, il faut qu’elle l’apprivoise, le déchiffre, qu’elle apprenne à en jouer. Alors, après une expérience en groupe, Débora Umbelino est devenue Surma, une femme-orchestre d’un quart de siècle qui jongle avec les notes, les arrangements. Elle pose ici et là sa voix d’éternelle enfant sur des chansons qui font la part belle à l’électronique et avec une dimension comme onirique, cultivent le mystère et laissent vagabonder l’imagination. Insaisissable, inclassable, Surma décline ainsi du bout des lèvres une avant-pop en clair-obscur, dessine un univers où l’intimité et la beauté cheminent main dans la main.